Les jeunes qui veulent se lancer dans l’industrie dans la ville de Bamenda peuvent avoir de l’espace dans la zone industrielle de Bamenda. Celle-ci existe à Nkwen si on se réfère à un communiqué publié le 26 octobre 2017 par le directeur général de la Mission d’Aménagement et de Gestion des zones industrielles (MAGZI), entreprise du secteur public dirigée par Christophe Georges Manon. Pour y bénéficier d’un espace, précise le DG, « il suffit pour cela d’adresser une simple demande de terrain [à la direction générale, NDLR] précisant la nature de l’activité projetée ainsi que la superficie sollicitée. » Si l’on en croit ce haut responsable, la zone industrielle de Bamenda dispose déjà de l’électricité, de l’eau et de 3,5 kilomètres de routes bitumées.

Dans le journal Cameroon Tribune, édition du 1er novembre 2017, le directeur général de la MAGZI indique les avantages dont une compagnie bénéficie lorsqu’elle s’installe dans la zone industrielle : « Les entreprises ne paient pas de taxe foncière. Le deuxième privilège concerne les prix de nos terrains qui varient de 200 à 300 F le m2 par an. Nous faisons la location. C’est un bail emphytéotique de 25 ans qui peut aller jusqu’à 99 ans. C’est en fait un titre de propriété qui ne dit pas son nom. Nous aidons aussi les industriels à monter des dossiers techniques et les études de faisabilité. Ils bénéficient ainsi de la sécurité juridique qui fait qu’ils ne courent pas le risque de se voir déguerpir. » Il appartient désormais aux jeunes de s’y jeter. Ils pourraient bien démarrer par l’agro-industrie, le Nord-Ouest étant un bassin important de production agricole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *