Avec le flux d’étudiants venant d’horizons divers que la ville de Garoua draine et va continuer de drainer dans les années à venir, des restaurants offrant un minimum de plats représentatifs des quatre coins du Cameroun devraient pouvoir trouver de quoi s’installer et faire de bonnes affaires. On part ici de l’idée que les étudiants qui y atterrissent pour faire leurs études n’en sont pas forcément originaires. Une étude de marché sur place mérite d’être faite dans le but d’estimer les besoins réels.

L’entrepreneur en quête d’opportunités pourra également regarder la possibilité d’installer des services de bureautique au profit des étudiants. En outre, la fourniture d’un accès à internet à haut débit peut compléter ces niches qui se créent par la transformation de Garoua en une cité estudiantine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *